© GIZ

Contexte

L’Unité d’assistance CONNEX est l’organe de mise en œuvre de l’initiative CONNEX. Son contexte est le suivant:

 

Pour de nombreux pays en développement et économies en transition, l’exploitation minière est un secteur économique clé. Dans au moins 20 de ces pays, l’extraction des ressources représente plus de 20 % du PIB. De 2000 à 2012, des sommes allant de 10 à 50 milliards de dollars ont été investies par des pays étrangers dans le secteur extractif africain. Les industries extractives offrent donc de grandes possibilités de développement économique.

 

Grâce à des contrats équitables et stables, ces investissements peuvent mobiliser les recettes dont chaque pays a besoin pour atteindre ses objectifs de développement durable, construire ses infrastructures et créer des emplois.

 

Les avantages économiques découlant de la richesse en ressources naturelles sont largement déterminés par des accords commerciaux complexes entre le pays hôte et les investisseurs étrangers. Ces accords régissent la répartition des coûts, des risques, des profits et des avantages. Ils peuvent demeurer en place pendant des décennies et avoir des répercussions financières, économiques, environnementales et sociales importantes. Des contrats d’investissement étranger bien conçus et soigneusement négociés peuvent générer des revenus, stimuler le développement et protéger les intérêts du pays hôte et des investisseurs étrangers.

Toutefois, de nombreux pays à faible revenu n’ont pas la capacité de négocier avec succès des contrats complexes et de les faire appliquer et suivre correctement leur mise en œuvre. En conséquence, ces contrats ne parviennent souvent pas à maximiser les avantages potentiels et conduisent plutôt à une perte de recettes publiques, ainsi qu’à la corruption, à la dégradation et à l’épuisement des ressources et de l’environnement, aux problèmes de santé et de sécurité et aux troubles sociaux.

 

Les mécanismes de soutien existants présentent des lacunes notables, notamment un manque d’expertise non juridique (fiscale, économique, sociale) et industrielle (géologique, minière, environnementale), un soutien suffisamment rapide, des conseils stratégiques reliant les investissements des industries extractives aux stratégies de développement et une confiance mutuelle.

 

Pour remédier à cette situation, les dirigeants du G7 ont lancé l’initiative CONNEX en 2014.